Chargement Participants

Le Monde des Possibles

Secteur(s) d'activité

Autres services

Province(s) d'activité

Liège

Site internet

http://www.possibles.org

Centre de formation pour personnes d’origine étrangère depuis le 22/03/2001, Le Monde des Possibles organise à Liège des formations en français langue étrangère et nouveaux métiers numériques pour 200 personnes par semaine, 69 nationalités, 410 langues.

logo-plein-MDP

Où nous rencontrer ?

Le 18 mars 2018

Au Théâtre de Liège, Place du Vingt Août 16
Liège, Liège 4000 Belgique

Activité(s) proposée(s)

Nous aimerions présenter le projet d’interprétariat social Univerbal autogéré par les personnes migrantes de l’association « Le Monde des Possibles ». Voir https://projetuniverbal.wordpress.com. Le projet Univerbal constitue une initiative d’interprétariat social portée par les personnes migrantes issues des récents flux migratoires (Syrie, Irak, Afghanistan…). Le projet se fonde sur la charte sociale européenne qui considère que la jouissance des droits à la santé et des droits sociaux doit être assurée et que toute personne a le droit de bénéficier de toutes les mesures qui puissent lui permettre de jouir de ses droits sociaux.

La mise à disposition d’interprète médicaux et sociaux auprès des institutions permet de garantir une égalité des personnes non francophones devant l’éducation, la santé, l’accès aux soins, les droits sociaux et administratifs. Les entretiens et consultations en présence d’interprètes assurent le respect de la confidentialité, protègent et renforcent le libre choix et l’autonomie des personnes non francophones dans les décisions qu’elles prennent au regard de leur santé et de leur situation sociale. Le projet tend à « fournir aux migrants et aux réfugiés des premières réponses à leurs besoins et des secours immédiats » en :

– développant une professionnalisation de l’interprétariat social au service des personnes peu ou non francophones, des structures et des institutions sociales, éducatives ou des services administratifs.
– développant la formation initiale et continue des personnes migrantes qui souhaitent développer leurs compétences linguistiques et d’interprétation.
– promouvant la reconnaissance de cette formation et des qualifications des personnes migrantes auprès des pouvoirs publics, instances académiques et structures de formation d’adultes ;

Le projet Univerbal vise une autogestion des personnes migrantes interprètes en tant que levier d’émancipation individuelle et collective, réappropriation de l’action et du pouvoir, pratique de démocratie directe… avec tout ce que cela peut comporter comme richesses et difficultés..

L’administration des demandes d’interprétation, la définition d’un cahier des charges garantissant la qualité des prestations, la facturation des prestations, le suivi et l’évaluation des formations, la régulation des conflits interpersonnels, la réflexion sur les champs normatifs différents, la recherche de nouveaux partenaires institutionnels reposent actuellement sur une gestion collective et autonome du projet Univerbal. La réflexion sur le modèle coopératif exprime une volonté de créer une place pour les interprètes et les usagers afin qu’ils puissent prendre part d’une manière ou d’une autre à cette gestion collective. Les prestations des personnes migrantes sont rémunérées par les institutions et structurent une conscience collective de leur condition.

La pertinence de l’interprétation sociale pourra se faire via des animations qui proposeront des mises en situation, des ateliers d’écritures en langues du monde.